Graal et Initiation

Le partie recherche sur le conte du Graal des premiers posts est déplacée sur www.graal-initiation.org. Ce site est destiné à recevoir les notes annexes et un certain nombre de points connexes rencontrés au cours de mes recherches.

Nom :

Qui suis-je ?
un brave féru de justice et insouciant des richesses ...
qui jamais ne cache son nom à qui le lui demande...
qui a part avec vous à la tribulation et au royaume et à la persévérance en Jésus, arrivé dans cette île à cause de la parole de DIeu et du témoignage de Jésus...

bref, en trouvant les auteurs de ces 3 sentences vous saurez.

mardi 25 novembre 2008

Quelques notes sur la gnose

Extraits de l'introduction aux écrits gnostiques publiés dans la bibliothèque de la pléiade. Texte de Jean-Pierre Mahé et Hubert Poirier.
Je mets ça là pour l'instant en attendant d'en extraire la substantifique moelle pour etayer mon hypothès de base à savoir : le conte du Graal est un mythe gnostique.

p.XVI : La gnose n'est pas une connaissance ordinaire

En effet, la gnose n'est pas une connaissance ordinaire, qu'on puisse exposer dans un manuel ou un traité didactique, aisément accessible à tous. C'est un enseignement ésotérique, réservé à ceux qui en sont dignes. On ne saurait en saisir la portée spirituelle si l'on n'a pas au fond de soi-même, comme une composante de son être le pus intime, le germe des réalités transcendantes qu'elle signifie. Qui décide de les accueillir ne les reçoit pas seulement de traditions externes, transmises par la communauté à laquelle il adhère, mais plus encore de l'intérieur, par intuition foudroyante.
On trouve à ce propos dans le livre de Thomas (II,7) : "Qui ne s'est pas connu n'a rien connu, mais celui qui s'est connu lui-même a déjà acquis la connaissance de la profondeur du Tout".(...)
Ces deux objets de gnose, "connaissance de soi" et "connaissance de Dieu" , ne font qu'un; mais on ne peut les atteindre que par un troisième type de gnose qui est la "connaissance de la voie" révélée par le sauveur.

p.XVIII : Qu'est-ce que la gnose

C'est pourquoi on a proposé de définir le gnosticisme comme la conviction " qu'il y a en l'homme une étincelle divine [...] tombée dans ce monde soumis au destin, à la naissance et à la mort, et qui doit être réveillée par la contrepartie divine du Soi, pour être finalement réintégrée".
[["Proposition concernant l'usage scientifique des termes gnose, gnosticisme", dans Bianchi éd., le origini dello gnosticismo, p.xxiii-xxiv]]. Par conséquent, il y a une "identité divine du connaissant ( le gnostique), du connu (la substance divine de son soi transcendant), et du moyen par lequel on connaît (la gnose en tant que faculté divine implicite qui doit être réveillée et actualisé)" [[idem]].
(...)
Cependant, si dans son essence même la gnose tente de répondre par des enseignements ésotériques aux questions cruciales de la destinée humaine, il n'est pas étonnant qu'il n'y ait jamais eu de système gnostique unique et normatif exposant méthodiquement l'un après l'autre tous les dogmes d'une religion sui generis.

p.XIX : La Gnose et les mythes

Au contraire des sages de ce monde, la gnose ne cherche pas à dissiper le mystère, mais à l'intérioriser, ce qui ne peut ce faire qu'à travers le mythe. Or le mythe, même s'il est noté par écrit, s'enracine dans la tradition orale. Il ne saurait être figé sous une forme définitive, ni faire l'objet d'une exégèse univoque, totalement arrêtée. C'est sa plasticité qui lui permet de pénétrer les Âmes, d'éveiller en chacun des échos de sa propre histoire et de la ligné ou du groupe dont il est issu.

p.LX : La gnose et l'hermétisme

On s'accorde également aujourd'hui pour constater que l'hermétisme n'est pas un système de pensée mais une voie spirituelle[[ voir MAHE, "Hermès en haute Egypte" et FOWDEN : "Hermès l'égyptien"]]. C'est pourquoi il n'y a pas lieu de classer les traités hermétiques en gnostiques et non gnostiques. En réalité ceux qu'on prétend non gnostiques constituent le début de la quête de Dieu : on reconnaît sa présence invisible à travers ses oeuvres visibles. Les autres traités représentent une étape ultérieure, où l'on situe Dieu tellement au delà du sensible que le monde semble faire écran entre l'intelligence humaine et l'Être souverain.

Libellés : , , ,

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

annuaire-1.com
+ de 200 annuaires

Referencement garanti
+ de 300 liens durs
Référencé par
Meta-Referencement
http://www.meta-referencement.com
annuaire annevalerie.com
PHP Sources
sélectionné par AGI Recherches
Référencé par
Meta-Referencement
http://www.meta-referencement.com
annuaire de site internet